SHARE

250 salariés, aucune levée de fonds, et un service quali 100% gratuit pour les particuliers, autant te dire qu’on tient une pépite. Et oui, nous avons rencontré Aurian, fondateur de Selectra, une startup basée à Madrid qui aide les particuliers à choisir leurs fournisseurs d’électricité. Il revient sur son parcours et sur le succès que la startup a rencontré !

Salut Aurian ! Une interview à Madrid, c’est une première ! Que fais-tu là bas ?

J’ai déménagé en mai 2016 avec ma femme pour accompagner mes associés espagnols sur le développement de leurs marchés (Espagne et Portugal) et superviser la croissance de notre centre de services européen à Madrid où se trouve notre call-center français (avec une grosse centaine de commerciaux).

On a choisi cette ville pour son rapport qualité/prix 🙂 A Madrid, la qualité de la vie et des ressources humaines est excellente et le coût est très inférieur à la France. L’intégration sur place, notamment administrative a été considérablement facilitée par nos associés espagnols, dont la mission est le développement de Selectra sur le marché espagnol et portugais.

Je ne sais pas comment c’est à Madrid, mais l’administration à Barcelone, ce n’est pas du tout le point fort. Tu conseillerais un à entrepreneur de monter une boîte en Espagne ? 

Quelqu’un qui veut monter une boîte, je lui conseille toujours de commencer par être auto-entrepreneur (statut français) et de passer à une vraie boîte si le succès est au rendez-vous. Cela permet de mettre toutes les problématiques administratives de côté, donc de gagner du temps !

Yes, c’est sûr ! Tu nous as parlé d’associés, de croissance, d’une centaine de commerciaux… Le succès a été au rendez-vous pour toi, on dirait ! Quelle est cette pépite “Selectra” ?

On aide les ménages à choisir leurs fournisseurs d’électricité, de gaz et d’accès à internet. Avec la libéralisation de ces marchés partout en Europe dans les années 2000, beaucoup de fournisseurs sont apparus, mais le choix n’est pas toujours facile. Selectra offre des sites web et un conseil téléphonique pour trouver les meilleures offres.

« Pépite », c’est vous qui le dites ! Pour nous, c’est une boîte un peu à l’écart de l’écosystème parisien networking et levée de fonds, en transition entre le niveau start-up (70% de croissance annuelle ces 3 dernières années) et ETI (plus de 250 salariés).

2

Donc, en gros, j’arrive à Barcelone, je ne sais pas du tout quel fournisseur d’électricité prendre, ni comment ça marche, ni combien ça coûte. En fait, je ne sais rien. Je vous appelle et vous me trouvez la meilleure offre parmi tous les fournisseurs ?

Exact ! Et on fait même le contrat, histoire de ne pas avoir à multiplier les coups de fil 🙂

J’imagine que tout cela n’est pas gratuit ! Comment vous rémunérez-vous ? Et comment être sur que le fournisseur que vous me proposez n’est pas un de vos partenaires “privilégiés” ?

Pour vous les ménages, c’est 100% gratuit 🙂

Comme quand vous achetez des yaourts chez Carrefour, ou un billet d’avion à une agence de voyages, le distributeur (nous) touche une commission. Nos partenaires privilégiés sont ceux qui ont le meilleur process, pas ceux qui payent le mieux, car les rémunérations sont à peu près les mêmes chez tous les fournisseurs. Le meilleur process, ça veut dire l’expérience client la plus fluide.

Du coup, comment arrivez-vous à distinguer qu’un fournisseur me sera plus adapté qu’un autre ? Beaucoup de critères entrent en compte j’imagine (si je suis seul, ma consommation prévue, l’état de mon appart…) ?

On passe notre vie à couvrir le marché de l’énergie, donc on sait très bien quel fournisseur va galérer à ouvrir un nouveau compteur (malgré des prix canons), quel fournisseur va envoyer des factures papier (pour les gens pour qui ça compte), quel fournisseur accepte le paiement par chèque (ça existe encore), ou quel fournisseur a des prix très bon marché pour les petits logements avec un ballon d’eau chaude.

C’est du sur-mesure, pour ma prochaine colloc je ferai appel à vous ! Raconte-nous en un peu plus sur la boite. Tu l’as créée quand ? Et tu n’as jamais eu besoin de lever ?

J’ai créé la boîte en 2007 avec un copain d’école, Xavier Pinon. Le marché de l’électricité s’ouvrait à la concurrence dans l’indifférence générale. En 2010, les gens ont commencé à s’y intéresser un peu plus et comme on finissait nos études, on a pu s’embaucher au SMIC. Comme on a toujours été rentables, on est restés à 50/50 sur le capital. Ne pas devoir rendre de comptes, ça permet de se concentrer sur l’essentiel : la croissance !

Génial !!! Vous n’avez jamais eu d’offres alléchantes de la part d’investisseurs ? Et répartir les parts 50/50, ce n’est pas un peu dangereux ? On le déconseille souvent…

Bien-sûr que les investisseurs nous contactent, mais nous avons besoin de talents aujourd’hui, pas d’argent ! Pour ce qui est des parts, pour nous, il n’était pas concevable que l’un en ait plus que l’autre. Ca s’est toujours bien passé ainsi !

C’est beau ! En recherche de talents ? Ca recrute fort chez Selectra ?

Les talents les plus rares sont toujours les développeurs, mais on cherche également des commerciaux, des managers et des business developers… En CDI à Paris et en CDI ou en VIE à Madrid essentiellement.

Top ! On fera passer le mot avec plaisir ! Si tu fais le point, et reviens 10 ans plus tôt, quel conseil aurais-tu voulu recevoir d’une entrepreneur chevronné ?

Fonce ! Au pire, ça ne marche pas, et alors ?

Haha ! Merci Aurian !!

Merci Hilaire et merci Pick & Pow !

capture-decran-2016-10-31-a-15-54-26

Pick & Pow vous propose de nombreux services innovants, et avec des réductions ! 

PROFITEZ-EN!

The following two tabs change content below.
Hilaire Besse

Hilaire Besse

Co-founder chez Pick & Pow
Co-founder at Pick & Pow - French entrepreneur, crazy about innovation, entrepreneurship, and patatas bravas. Want to talk about your startup? Reach us on: mag@pickandpow.com