Home Interviews Les cupcakes au grillon : le pari fou de cette startup !

Les cupcakes au grillon : le pari fou de cette startup !

SHARE
Mon Grillon co funders

Coline a 22 ans et elle a déjà lancé sa startup. MonGrillon, c’est la rencontre inédite du savoir-faire pâtissier français et de la farine d’insecte. Entre deux cubecakes (« des cupcakes, mais en mieux »), elle nous en dit un peu plus sur MonGrillon !

Hello Coline, parle nous un peu de toi !

Hello la Pick & Pow team ! Alors je m’appelle Coline, j’ai 22 ans, et je suis la fondatrice de MonGrillon ! Les premières pâtisseries à la farine de grillons : healthy, protéinées et bonnes pour l’environnement. J’ai fait Sciences Po à Aix, et j’ai vite eu envie de monter mon projet après une césure à New York, donc en rentrant j’ai postulé au Master entrepreneuriat de Dauphine, que je viens de finir, et j’ai obtenu le statut d’étudiant-entrepreneur qui me permet de créer ma boite à la place de mon stage. En gros j’ai des journées bien chargées 😉

Cubcakes

Même pas le temps pour une bière avec les copains tu veux dire ?

Si, j’ai la chance d’avoir des copains géniaux qui viennent me trainer de force hors de l’incubateur… Mais c’est vrai que surtout au début, la vie d’entrepreneur c’est à 100%, dans mon expérience en tout cas !

Qui d’autre se cache derrière MonGrillon ?

J’ai eu la chance de rencontrer une super équipe, sans qui rien n’aurait été possible ! D’abord mon associée, Camille, qui est pâtissière. Ensuite une super team qui a rejoint mon projet le temps d’un Startup week-end qu’on a remporté : Kinda, Tan, Antoine, Julie, Lorenzo, JB.  Et enfin 3 super stagiaires : Mathieu, la première recrue de MonGrillon, qui s’occupe de la communication visuelle, Léna, community manager, et Lola, mon bras droit.

Et derrière MonGrillon il y a surtout toute notre première communauté, qui nous soutient constamment ! Ils font vraiment partie de l’identité de MonGrillon, et on veut développer les meilleurs produits pour eux.

Et pourquoi des pâtisseries à base de farine d’insecte ? On est curieux… Tu es passionnée d’insectes ou plutôt préoccupée par l’avenir de la planète…?

Ahah, j’élevais des insectes petite mais pas de passion prononcée pour les petites bêtes. C’est surtout pour le monde de demain en effet : les insectes représentent 99% d’effet de serre en moins que l’élevage bovin par exemple. Quand j’ai entendu parler des bienfaits nutritionnels et environnementaux des insectes je me suis tout de suite dit : il y a un truc à faire ! Pourquoi s’en priver ?

Cubecakes.001

Et justement, comment ton idée a-t-elle été accueillie par le public ? Des grillons comestibles… Fallait y penser !

Au début, quand j’en parlais autour de moi on ne me prenait pas trop au sérieux… Mais à force d’en parler, et en commençant à monter le projet ça a changé. Aujourd’hui même mes grands-parents viennent à notre soirée de lancement et m’ont promis de goûter !

Depuis janvier, on a une activité de traiteur sur Paris avec nos cupcakes revisités. Pendant les évènements, beaucoup de personnes nous demandaient : comment en commander pour moi ? pour faire goûter à un ami ? Du coup, on a décidé de faire une campagne de crowdfunding pour lancer notre première production BtoC. Nous avons créé le Cubecake, que nous pouvons livrer en France, dans toute l’UE, aux États-Unis et au Canada 🙂

Top ! Parlons pâtisserie… La farine de grillon, c’est très différent de la farine traditionnelle ?

Très différent, parlez en à Camille… On fait constamment de la R&D [ndlr : recherche et développement] ! Le grillon, c’est 68% de protéines. Du coup, c’est presque que de la protéine, ça ne lève pas facilement, il faut beaucoup de savoir-faire pour la travailler sous forme de pâtisserie. On dit souvent que le goût ressemble à la noix, mais je trouve que ça ne ressemble à rien de connu. Un goût de grillon 🙂 Nos clients nous disent toujours que si on ne les prévenait pas, ils ne remarqueraient pas. Le goût dépend aussi de la qualité de la farine, on a eu quelques mauvaises surprises… Grâce à notre fournisseur actuel, des grillons bio et belges, ils sont parfaits !

Haha ! Vous avez un stagiaire-goûteur ?

Ahah non, mais j’essaie de planifier des séances dégustation, et nous avons aussi une fois par semaine le moment « pâtisserie » (on teste les nouvelles tendances, le sans gluten, le packaging, etc.) : LA bonne excuse pour tester les meilleures pâtisseries de Paris !

D’ailleurs, on a eu pas mal d’anecdotes à propos de nos pâtisseries. Pour remporter le Startup Weekend, par exemple, je n’avais plus assez de farine de grillons : le seul magasin ouvert était à Rouen, on l’a commandé le samedi matin, fait livrer en Blablacar le samedi aprem, et cuisiné une centaine de cupcakes pendant la nuit et la matinée ! Une fois, on a aussi reçu une farine de Thaïlande, qui n’avait même pas de date de péremption… On a décidé de ne plus jamais commander hors de l’Europe.

//// Tu peux lire aussi ////

 Ma startup est née d’une vanne entre potes

Sans oublier ces moments inoubliables quand on sert nos cupcakes pendant des évènements en traiteur, et qu’une personne n’a pas compris qu’il s’agissait VRAIMENT de grillons !

Tu nous partages une petite recette qui a bien marché, pour nous mettre l’eau à la bouche ?

Alors justement, on est allés interviewer des gens dans la rue récemment, et on leur a fait goûter nos produits. Et avec l’été (il faisait encore beau à Paris…), le grand vainqueur était indubitablement le Cubecake fruits rouge : base madeleine, coeur de purée de fruits rouge, petit glaçage à la framboise fraîche.

Sinon, mon préféré : Le Gourmand. Camille me l’a fait spécialement pour moi depuis qu’elle m’a vu dévorer des popcorns chez elle. C’est un cupcake avec un coeur fondant au caramel fleur de sel, une chantilly très légère avec juste un pop corn posé dessus : la perfection.

MonGrillon

Et sinon, 22 ans, et déjà CEO d’une startup qui a le vent en poupe. Comment tu le vis ?

Ahah, c’est flatteur ! Honnêtement c’est énormément de pression. Mais c’est génial ! C’est ce que j’aime faire, je crois à 300% dans notre projet et notre équipe. A 22 ans, je fais forcément des erreurs, mais j’apprends énormément. Je n’ai jamais autant appris ! Dans tous les domaines. Donc je le vis bien, la vie est belle chez MonGrillon 🙂

D’autres insectes pour d’autres pâtisseries peut-être, à venir ?

Oui, on pense à diversifier : on a déjà regardé le ver de farine. Pour l’instant, le grillon a les qualités nutritionnelles les plus intéressantes ! La mission de MonGrillon, c’est d’être un laboratoire d’innovations culinaires de demain. Du coup, on va aussi travailler avec d’autres aliments du futur comme la spiruline par exemple ! On veut aussi développer le salé, pourquoi pas d’autres gammes que la pâtisserie. Bref : on va être partout tant que c’est fun et bon pour le monde de demain ! 🙂

Merci beaucoup Coline !

Merci Pick & Pow ! On aime beaucoup votre Mag !

Petit moment call to action : Toi derrière ton écran, tu veux goûter les pâtisseries de demain à la farine de grillons ? Tu peux les commander sur notre campagne de financement participatif, et en plus, ça nous permettra de faire décoller le projet : www.kickstarter.com/patisseries-a-la-farine-de-grillons-cricket-flour


Partage une jeune startup sur les réseaux sociaux et obtiens une réduction en échange !

The following two tabs change content below.
Agnes Barral
Vous êtes un jeune entrepreneur et vous avez envie de nous parler de votre startup ? Contactez-nous à : contact@pickandpow.com