Home Interviews Martin de Rushmix: « Un troll nous a fait gagner beaucoup de commandes »

Martin de Rushmix: « Un troll nous a fait gagner beaucoup de commandes »

SHARE
rushmix

Actualité startup – Rencontre avec l’entrepreneur Martin, co-fondateur de Rushmix.

Vous avez surement dû voir passer leur vidéo sur vos réseaux sociaux. Chez Pick & Pow, on s’est complètement fait avoir. Du coup, on a voulu savoir qui se cachait derrière ce coup de com’.

Hello Martin ! Que tal? Entrepreneur parisien ?

Hola Hilaire ! Todo bien ! Entrepreneur lyonnais mais à Paris !

Et bilingue qui plus est ! Tu as déménagé à Paris pour ta boite ? D’ailleurs, si tu devais nous la pitcher ?

J’ai vécu un peu à Buenos Aires… A Paris pour mon premier job, puis j’y suis resté ensuite pour créer Rushmix, qui est une solution innovante pour transformer en quelques clics des séquences vidéos en un montage de qualité. Le principe est simple : tu envoies tes vidéos (week-end, vacances, mariage…) et nous créons ton film en 72h. On peut comparer notre service aux albums photos en ligne mais pour la vidéo.

J’imagine que les vidéos qu’on t’envoie doivent être de bonne qualité non ? 

Plus la qualité des vidéos est bonne, mieux c’est, effectivement. Mais nous n’imposons pas de règle sur la qualité ni le format. L’utilisateur peut nous envoyer tous types de photos et vidéos, notre mission est d’en tirer le meilleur.

Ok ! Donc pour résumer, j’ai pris des vidéos de mes vacances avec ma GoPro, mais je n’ai ni le temps, ni les compétences pour en faire un montage. Je t’envoie tout ça, et tu me sors une vidéo en moins de 72h ?

Rien d’autre à ajouter, c’est exactement ça ! Chez Rushmix, on t’offre un solution simple et rapide qui permet d’exploiter toutes les vidéos qui trainent dans ta GoPro, ton smartphone ou ton ordinateur.

Je peux décider du temps de la vidéo ? Et vous avez déjà reçu une commande pour une vidéo, disons “Olé Olé” (je ne parle pas de corrida…) ?

Nous proposons plusieurs thèmes de montages dont le prix dépend de la durée du montage souhaité et de la quantité de vidéos envoyées : de 70€ pour un film de 5 minutes à 180€ pour un film de mariage par exemple.

Pour les vidéos « Olé Olé » on a eu pas mal de succès avec www.yoummix.com… ou avec cette video :

 

Hahaha c’était vous !!! Tu sais que cette pub a tourné dans tous mes groupes de potes. Je me suis fait troller aussi, j’avoue. Raconte un peu, quel impact elle a eu ?

Ahahaha génial c’est donc que ça a fonctionné un peu ! On s’est dit que le marché du sexe générait un trafic considérable et que si on pouvait en capter une infime partie cela serait super. Nous avons donc décidé de créer une fausse marque en lien avec notre activité, qui intriguerait fortement et entrainerait du clic. Cela a très bien fonctionné car nous sommes aujourd’hui à plus de 30 000 vues sur cette vidéo toutes plateformes réunies et nous avons eu des commandes et des inscriptions grâce à cette opération.

Génial les gars, quel coup de com’ !! Je reviens sur les prix, c’est vraiment abordable ! Tu es tout seul dans ce projet ? Pas trop sous l’eau parfois ?

Pour la com on essaie de trouver les moyens d’en faire le plus possible à moindre frais, ça donne donc des idées ! Comme nous nous adressons aux particuliers, nous sommes obligés d’avoir des prix abordables. Nous sommes trois associés avec des compétences complémentaires pour Rushmix. Parfois un peu sous l’eau effectivement mais ça fait partie du jeu 🙂

Rushmix était déjà un “side-project” ou c’est après avoir quitté ton job que tu t’es dit “les gars, il y a un truc avec la video !” ?

C’était une idée qu’on avait en tête depuis longtemps avec Clément, mon associé, qui fait beaucoup de montage vidéo. Et c’était devenu un side-project de nos jobs depuis quelques mois. Mais pour avancer c’était nécessaire de s’y consacrer à temps plein. J’étais dans une startup et j’ai eu la chance de pouvoir partir facilement.

Justement, à partir de quel moment tu te dis que tu ne peux plus mêler les deux ? Et bosser dans une startup, ça a pu t’éviter certaines erreurs ?

Il n’y a pas eu vraiment d’élément déclencheur. Cela s’est fait naturellement car d’un côté on voyait que ça n’avançait pas assez vite en mêlant les deux et de l’autre la situation de la boite dans laquelle j’étais avait pas mal évolué (rachat). Cette expérience en startup m’a permis d’apprendre et d’aller beaucoup plus vite sur certaines choses, comme lancer vite son produit plutôt que de passer des heures sur un BP !

Débat de la semaine : maintenant que tu es entrepreneur, tu te reverrais travailler pour quelqu’un plus tard ? Si oui, en startup ou en grand groupe ? Si non, pourquoi ?

Ca serait difficile forcément, car ça voudrait dire qu’on aura échoué. En tout cas ça ne serait pas dans un grosse structure : j’ai besoin que ça aille vite, de sentir que mon job a un impact et qu’il y ait de l’aventure et de l’inconnu !
Sure thing! D’ailleurs en visionnant les vidéos de tes clients, tu dois en découvrir des paysages, des cultures différentes… Tu te souviens d’une vidéo qui t’a marqué ?

Une vidéo de voyage en Birmanie où les gens ont l’air d’une extrême gentillesse. J’espère avoir l’occasion d’y aller !

Peut-être un business trip là-bas un jour 😉 Dernière question : Quel est le truc le plus fou que tu aies fait en tant qu’entrepreneur ?

J’ai traversé l’Afrique du Maroc à l’Afrique du sud en Renault 4L pendant 6 mois avec un ami sur le thème « Le business est une aventure » : 18 pays, 30 000km et 20 000€ de budget.

Et bim ! Comme quoi entreprendre, ça a du bon 😉 Sur cette petite phrase de comptoir, je souhaite te remercier pour ton temps Martin !

Merci à toi Hilaire et à Pick & Pow ! C’est top ce que vous faites pour les startups !

→ Promotion de 10% de réduction sur votre prochaine vidéo Rushmix !

The following two tabs change content below.
Hilaire Besse

Hilaire Besse

Co-founder chez Pick & Pow
Co-founder at Pick & Pow - French entrepreneur, crazy about innovation, entrepreneurship, and patatas bravas. Want to talk about your startup? Reach us on: mag@pickandpow.com
  • Marceau Cattin

    Super article !