SHARE

Cette semaine, on a bu un drink 2.0 avec Lorraine, co-fondatrice de WeArts ! Et autant te dire qu’on faisait pas les malins face à ce spécimen… Tu en connais beaucoup toi, des anciennes étudiantes spécialisées en géopolitique et lutte anti-terroriste qui arrêtent tout pour monter une startup dans l’art ? Bah voilà ! Ca valait le coup de la rencontrer, et tu vas bientôt savoir pourquoi..

Hello Lorraine ! Que tal todo ? Alors raconte nous un peu d’où tu viens et ce que tu fais !

Hello Hilaire ! Au risque de passer pour une schizophrène j’ai fait des études spécialisées en géopolitique, lutte anti crime organisé et anti terroriste et je viens de lancer avec mes 3 associés WeArts qui est une startup…dans l’art ! Pour t’en dire plus sur notre site : c’est une plateforme de mise en relation entre artistes, particuliers et entreprises.

200

Wow, ah oui d’accord ! Mais…pourquoi en fait ? Parce que l’art et le terrorisme, c’est pas la même chose quoi… Escobar était-il un artiste ? Je ne sais pas !

Il y a un lien en fait : le terrorisme est en partie lié au manque d’esprit critique et de capacité à se remettre en question. En fait dans le cadre de recherches sur les processus de paix et de résolution de conflit j’ai vu beaucoup de tentatives de recréer un lien entre les populations « par le bas », notamment à travers l’art !

Mes recherches m’ont poussées à m’intéresser davantage à l’art, même si j’aimais ça à la base, comme 2 de mes associés, dont un qui avait lancé une plateforme de crowdfunding pour des courts-métrages : MootMoot.

Super ! Et alors WeArts dans tout ça, si tu devais nous faire un petit pitch qui ne mange pas de pain ?

Mes associés et moi se sommes vus à l’occasion du tournage d’un court-métrage à Sciences Po mais avons beaucoup galéré à trouver rapidement des profils d’acteurs, de stylistes, de réalisateurs… Nous avons compris qu’il y avait un véritable manque de visibilité pour les artistes, LinkedIn n’étant pas du tout approprié au milieu artistique. D’où la création de WeArts : Une plateforme facilitant le contact entre les professionnels du monde de l’art, leur permettant d’exposer leur travail et favorisant la mise en place de projets artistiques.

Je vois ! Imaginons que j’ai besoin d’un réalisateur pour un tournage. Je vais sur ton site, je regarde un profil qui m’intéresse, le prix, et je peux le réserver directement en ligne ?

Pour l’instant tu peux le contacter directement, échanger, établir un devis. Nous attendons d’avoir une plus grosse base d’utilisateurs et nous implémenterons la solution de paiement en ligne à ce moment.

Ca marche ! Et pour l’instant, votre base de données d’“artistes” se développe bien ? Comment vous avez réussi à chopper vos premiers artistes d’ailleurs ?

Grâce à nos réseaux perso ! C’est en discutant avec nos amis artistes, qu’ils soient graphistes, acteurs, musiciens, etc. que nous avons compris qu’il y avait une réelle demande. Sinon, en toute honnêteté : du spam, du spam, du spam de groupes d’artistes. Il est dur de convaincre les premiers artistes de s’inscrire sur une plateforme où il n’y a pas encore de visibilité et de recruteurs potentiels, mais en discutant avec les gens on a su leur prouver qu’on avait la motivation pour en faire un vrai réseau !

Ahah du bon spam des familles ! Il n’y a que ça de vrai ! Ca fait combien de temps que vous avez monté WeArts ? Vous êtes encore en mode Low-cost où vous vous permettez des petites folies ?

On a vraiment lancé le site il y a 6 mois et on commence à sortir de la Beta. On bosse depuis le Numa tous les jours, les espaces de coworking sont gratuits, nous permettent de nous retrouver en équipe et de rencontrer des gens très cools, entrepreneurs, artistes, c’est assez varié !

On fait des petites folies aussi bien sûr ! On s’est chauffés pour une bouteille de vin 4 euros plus cher lors de notre dernier restau d’équipe.. Mais comme j’ai une phobie Thévenoudienne de la paperasse et des notes de frais on a opté sagement pour un partage de l’addition ! haha

200

Haha effectivement, ça flambe ! Très bien de quignoner les espaces de NUMA. Vous êtes donc 3 sur cette aventure ? Les autres sont full time aussi ?

Nous sommes 4 associés et 5 dans l’équipe maintenant en incluant Arnaud notre premier stagiaire. Je suis la seule à être en full time pour l’instant, 2 autres auront finis leurs études en juin prochain, et Hugo notre développeur dans encore un an !

Yes, normal ! Quels sont donc les objectifs pour WeArts ?

Notre but c’est de devenir (en toute simplicité) LA plateforme de référence quand tu penses « artistes » en France, d’être un véritable réseau social mais au-delà de ça, un outil de promotion des talents !

Trop cool ! La prochaine fois que j’ai besoin d’un artiste en tout genre, go go go WeArts ! C’est quoi tes horaires en tant que jeune entrepreneur ? Tu dors un peu ?

Yes, n’hésite pas aussi à en parler à tes amis artistes qui voudraient gagner en visibilité et réseaux ! #placementdeproduit haha. Sinon, comme la plupart des entrepreneurs je pense, mes nuits sont assez courtes autour de 4-5h. C’est l’envie de tout faire vraiment pleinement et de se donner toutes les chances possibles !

200

Petite dernière question, c’est quoi votre mood en ce moment à toute l’équipe WeArts ? Stressés ? Heureux ? Excités ?

Excités (par le projet et les perf’ de caféine) : un premier label vient de nous faire confiance et d’accepter de représenter ses artistes assez connus sur WeArts, une agence de comédiens s’apprête à faire pareil, et une agence de communication est en passe de devenir cliente, la sortie de la Beta est là !

Yes !! Bien joué les gars !!! Merci pour ton temps Lorraine !

Merci à toi Hilaire et merci à Pick & Pow 🙂 

WeArts

Pick & Pow propose de nombreux produits et services innovants, et à prix réduits !

C’est ici !

The following two tabs change content below.
Hilaire Besse

Hilaire Besse

Co-founder chez Pick & Pow
Co-founder at Pick & Pow - French entrepreneur, crazy about innovation, entrepreneurship, and patatas bravas. Want to talk about your startup? Reach us on: mag@pickandpow.com