SHARE

Actualités startupOn a pris un vol pour Hong-Kong avec Yanis Lammari porteur du projet Youth ID : faire entrer la jeunesse dans la prise de décision commune !

Salut Yanis, comment vas-tu ?

Parfait, de retour en Europe après un petit périple en Asie donc tout va bien 😃

Tu es un peu globe trotteur à ce que j’ai cru comprendre !

Ahah oui ! En ce moment c’est un peu le cas, tous les 15-20 jours on change de pays pour notre projet ! C’est vraiment passionnant de pouvoir côtoyer des cultures différentes et discuter avec eux d’un sujet qui nous tient à cœur : la jeunesse.

Puisqu’on en parle, dis nous en plus sur ton projet !

Plus que « parler de la jeunesse » on veut ouvrir le débat sur la place de la jeunesse en France et dans le monde ! Le meilleur moyen de le faire et de voir comment cela fonctionne ailleurs, on croit beaucoup à l’échange inter-culturel. En fonction des pays, des cultures, des situations, la définition de la jeunesse et la place qu’on lui donne varie énormément. Être jeune en Palestine change beaucoup d’être jeune à Hong Kong, de même pour le Maroc, les Pays Bas, le Vietnam… 

Cette étude à l’international est concentrée sur le positif. On s’intéresse à ce qui fonctionne ailleurs (des « role models » et « best practices »). C’était important pour nous de ne pas se lamenter sur l’alarmante sous représentation de la jeunesse mais d’avoir une démarche constructive. Ainsi dans chaque pays on réalise des vidéos de « role models », des jeunes de moins de 35 ans qui ont réussi à atteindre de véritable poste à responsabilité. Croyez moi quand on est en face d’un Joseph Wan de 17 ans qui gère une 100aine de bénévoles depuis l’âge de 14 ans pour réduire les inégalités, on a envie d’agir nous aussi ! Pour résumer, notre société ne croit pas assez en la jeunesse, les jeunes ne croient plus assez en eux donc par nos articles et vidéos on veut montrer qu’on a de bonnes raisons de « croire en la jeunesse ». Voici un exemple de vidéo-article pour illustrer.

Oui je l’avais vu ! Quels sont les pays visités et à visiter du coup ?

Merci, content que ça plaise et parle aux jeunes 😇
On a essayé de faire des zones géographiques différentes et avec un contexte particulier pour la jeunesse. Jusqu’à maintenant on est allé au Maroc, Israel, Palestine, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Hong-Kong, Vietnam, Thaïlande, Dubai et là on enchaîne encore avec Espagne et Portugal.
Ensuite pendant l’été on fera une petite pause (nécessaire vu l’augmentation des prix) pour analyser une partie des résultats et voir les points communs entre nos jeunes décideurs-influenceurs interviewés. A partir de septembre on devrait reprendre ponctuellement 
nos études de terrains à l’étranger.

Yes ! Quelles organisations par exemple ? 

On a un fort ancrage à Toulouse car on est tous les deux étudiants à Toulouse Business School donc on a rapidement pris contact avec la Mairie de Toulouse. Nous avons été intégrés à un projet de recherche sur 4ans de l’Union Européenne concernant « la radicalisation de la jeunesse » : PRACTICIES et un autre de la Commission avec No hate Speech. Et oui à force de ne pas donner sa place à la jeunesse on arrive à des situations dramatiques pour certains jeunes… On croise les doigts pour un projet avec l’Unesco au Liban aussi. 

Bien sûr à côté on veut rester proches et en contact avec le public jeune donc on participe en septembre à deux festivals à Paris : le Festival de Youth We Can et celui de La Dynamiterie. On aura pas mal de retours dans des universités et écoles aussi à Paris, Toulouse, Bordeaux, Marseille … Donc pas mal de travail en perspective.

Je vois, vous ne chômez pas ! Sur votre blog vous racontez toutes vos expériences de voyage c’est ça ? 

Sur le blog on alterne entre les vidéos-articles des jeunes décideurs-influenceurs, des articles-infographies sur des initiatives en faveur de la jeunesse et des récits « Youth ID Inside ». Après on est loin d’avoir le temps de tout mettre d’où le besoin de pause pendant l’été pour finir tout le travail en cours …

Oui je comprends ! Comment vous êtes vous rencontré avec Jim ? Le déclic du lancement de Youth ID ? 

On s’est rencontré tous les deux sur le campus de TBS Barcelona. On a fait une sorte d’Erasmus ici et je me suis pas mal imposé sur son canapé pour dormir 😉 

Le déclic a été notre frustration. Je m’explique : depuis très jeune Jim est très impliqué dans de nombreuses associations en Bretagne et de mon côté davantage dans la coopération internationale. Alors que de nombreux jeunes s’engagent avec succès pour changer les choses, ils ont du mal à faire entendre leur voix … Résultat, alors qu’ils ont les compétences et envies pour davantage développer leur projet local ou le répliquer, on ne leur en donne pas l’occasion. « Vous manquez d’expériences » ou « Vous êtes trop jeune et utopiste pour comprendre » sont des phrases qui nous ont réellement frustrés et contre lesquelles on veut lutter avec Youth ID.

Juste pour conclure est-ce que t’es chaud de me faire un pitch de Youth ID, pourquoi rejoindre le mouvement 🙂

Si tu veux redonner confiance à la jeunesse sur leur futur professionnel ET convaincre les décideurs d’intégrer à leurs côtés des jeunes dans la prise de décision alors tu partages notre double objectif avec Youth ID !
Dis toi « Yes IDecide » pour mon futur, peu importe ton âge 😎

Parfait, merci beaucoup et bon courage ! 

Merci à toute l’équipe de Pick & Pow !

→ Profitez de 20% de réduction sur les meilleurs produits et services innovants ! 🔥 

The following two tabs change content below.
Marceau Cattin

Marceau Cattin

Vous êtes un jeune entrepreneur et vous avez envie de nous parler de votre startup ? Contactez-nous à : mag@pickandpow.com